Rue Paul et Julien DUNGLER - 68800 VIEUX-THANN

Les dessous du triple vitrage

Home - Magazine - Les dessous du triple vitrage

Les dessous du triple vitrage

Triple vitrage
  • Date: Juin 27, 2017

Alors que les fenêtres double vitrage sont de loin les plus installées dans l’habitat individuel le triple vitrage grignote peu à peu leur suprématie. Les ouvertures vitrées offrent ainsi de multiples possibilités de choix. Mais qu’en est il de leur utilisation et de leur efficacité ?

 

Le principe du triple vitrage.

Le triple vitrage, est composé de 3 couches de verre allant de 4 à 6 mm d’épaisseur, entre lesquelles deux lames de gaz (argon ou krypton) mais également d’air. Ces lames, sont en charge de l’isolation de la fenêtre. Le triple vitrage est donc plus isolant que le double vitrage grâce à un coefficient de déperdition de chaleur (Ug) plus faible. Il est donc particulièrement adapté aux habitations situées dans les régions plus froides). De plus, ce type de vitrage offrent une excellente isolation acoustique.

Triple vitrage et gaz rare.

A l’instar du double vitrage, le triple vitrage fonctionne grâce à un remplissage de gaz rare afin d’augmenter ses qualités d’isolation. Les gaz rares possèdent des propriétés qui renforcent le pouvoir isolant thermique des vitrages, en freinant les pertes de chaleur occasionnées par l’utilisation de lames d’air basiques.
Ils sont non seulement moins conductibles que l’air mais également plus lourds. Ce qui limite en plus des pertes par conduction, les pertes dues à la convection en freinant les flux gazeux à l’intérieur des espaces des vitrages.
Actuellement, c’est l’argon qui le plus utilisé dans la fabrication des doubles et triples vitrages. En effet, celui détient le meilleur rapport qualité d’isolation et de coût. On trouve également sur le marché des vitrages au gaz krypton, plus performant mais beaucoup plus onéreux.

Autres paramètres d’isolation.

En plus du remplissage au gaz des espaces, un autre procédé permet d’augmenter le pouvoir isolant du vitrage : Le revêtement à faible émission. Ce revêtement invisible est composé d’une très fine couche d’oxyde métallique laissant passer les ondes courtes de la lumière du soleil tout en faisant écran à la transmission de la chaleur par rayonnement, caractérisée par des ondes plus longues.
Assez fragile, ce type de revêtement est appliqué sur la face interne du vitrage, permettant ainsi de nuancer l’effet recherché par le choix de sa position. Néanmoins, le vitrage n’est pas le seul facteur d’’isolation. En effet, il convient de s’assurer de l’étanchéité du cadre de la fenêtre, car c’est généralement au niveau du châssis que se situent les points faibles.

 

Si l’encadrement et la menuiserie ne sont pas optimales, même avec le meilleur triple vitrage, il y aura des pertes d’isolation.

Conclusion

C’est un fait : Le triple vitrage est plus isolant que le double vitrage, néanmoins, il comporte quelques inconvénients :

  • Moins d’apport solaire passifs (20-25 %)
  • Moins de luminosité (12%)
  • Surcoût très important (60 à 80%)
  • Plus lourd de 50%
  • Inadapté pour une rénovation

Par conséquent, l’emploi du triple vitrage est déconseillé pour une rénovation car les gains énergétiques ne compensent pas les déperditions totales du bâti. Pour les maisons RT2012 et les maisons à énergie positives, son utilisation reste limitée pour absence de rentabilité. Le double vitrage s’avère souvent plus efficace car il constitue un meilleur équilibre entre isolation, apports solaires et prix.
Dans le cas des maisons passives, le triple vitrage permet d’atteindre les exigences du label maison passive, mais sa rentabilité financière est assez faible.

Que vous optiez pour du simple, du double ou du triple vitrage, adressez vous toujours à un installateur professionnel de fenêtres en Alsace, lui seul vous garantira les fenêtres les mieux adaptées à votre type d’habitation.

Je désire un devis pour du triple vitrage